Tout savoir sur l’intestin

Il y a déjà plus de 2000 ans, Hippocrate avait pris conscience de l’importance des intestins. On lui doit d’ailleurs la célèbre phrase : « toutes les maladies commencent dans l’intestin ». Aujourd’hui encore, il ne se passe pas une semaine sans qu’on entende parler de l’intestin grêle, du gros intestin, de la flore intestinale ou encore du microbiote. Mais de quoi parle-t-on exactement ? Pourquoi est-ce autant important pour la santé ? 

Décryptage par votre naturopathe préférée 🙂 . 

A) L’intestin grêle

Long de 5 à 7 mètres de long, l’intestin grêle se compose de cellules que l’on appelle entérocytes. Ces cellules collent entre elles par des jonctions serrées

Rôle d’absorption des nutriments

Les entérocytes ont pour fonction  d’absorber les nutriments issus de notre alimentation. Quand on mange un aliment, il est digéré au fur et à mesure qu’il passe dans le tube digestif. Et c’est seulement quand les nutriments arrivent dans l’intestin grêle qu’ils sont absorbés. 

Pour faciliter l’absorption, on trouve à la surface des entérocytes une « bordure en brosse ». Cette dernière se compose de villosités intestinales. Ces villosités ou « poils de brosse » permettent d’augmenter la surface d’absorption des nutriments. Il y a des plis et des replis partout. Si l’on déploie le tout on arrive à une surface de 10 000m2. Le corps est super intelligent, vous ne trouvez pas ? 

Rôle de barrière

De plus, l’intestin a un rôle de barrière face aux toxines, macromolécules et micro-organismes. C’est pour cela que l’on parle souvent de « barrière » intestinale. Pour rester en bonne santé, il est indispensable que cette barrière reste imperméable. Si ce n’est pas le cas, les jonctions serrées sont altérées et il y a un « trou » entre les entérocytes. On parle alors « d’intestin qui fuit », d’ « hyperperméabilité intestinale » ou encore de « leaky gut syndrome ». 

L’intestin : notre deuxième cerveau

On présente souvent l’intestin comme notre deuxième cerveau. Pourquoi ? Parce qu’il y a environ 600 000 neurones (soit l’équivalent du nombre de neurones de notre chat ou chien) dans notre intestin. C’est le deuxième système nerveux le plus important et également l’organe qui produit le plus d’hormones (environ 30 hormones différentes). Le Pr Michael D. Gershon, titulaire de la chaire d’anatomie et de biologie cellulaire de l’Université de Columbia (New York) disait : « Nos deux cerveaux, celui de notre tête et celui de notre ventre, doivent coopérer. Si ce n’est pas le cas, il y a chaos dans le ventre et misère dans notre tête ». Sans compter que 80 % des cellules du système immunitaire sont déployées le long de l’intestin !

Vous comprenez maintenant pourquoi il est tant important de s’en préoccuper si l’on veut rester en bonne santé physique et mentale.

entérocytes séparées par des jonctions serrées
Intestin : Entérocytes avec les villosités intestinales sortent de “poils” qui absorbent les nutriments. Dans l’image du haut : l’intestin fait barrières aux bactéries.

B ) Le côlon ou gros intestin 

Beaucoup plus court que l’intestin, (il mesure environ 1,5 m), il se situe juste après l’intestin grêle. 

Grâce à une série de muscles, le côlon pousse les aliments non digérés jusqu’au rectum. C’est pendant ce passage que les selles se forment et qu’une grande partie de l’eau qu’elles contiennent est absorbée. Plus il y a d’eau et de fibres, plus les selles avancent facilement. D’où l’intérêt de boire en quantité suffisante et de manger des légumes très régulièrement. 

Lorsque les selles atteignent le rectum, il se produit le « réflexe de la défécation », qui avertit la personne qu’elle doit aller à la selle. Si on ignore ce réflexe, il disparaitra en général au bout de quelques minutes. D’ailleurs, avoir ignoré son réflexe trop souvent peut être une des causes de constipation !

« Si vous ne nettoyez jamais votre côlon, vous ne serez jamais en bonne santé » disait le Dr Irons, naturopathe étasunien (décédé à 95 ans). Pour savoir comment le nettoyer, c’est par ici !

gros intestin ou côlon

C) Le microbiote ou flore intestinale

Le tube digestif, et particulièrement notre côlon, abrite des micro-organismes, essentiellement des bactéries (environ 1000 espèces) mais aussi des virus, champignons, levures…. D’une masse de 1,5 à 2 kg (quand même !), ce microbiote abrite 10 à 100 fois plus de bactéries que de cellules humaines. 

Ce microbiote contribue notamment à la régulation de l’absorption des nutriments non digérés (fibres, sucres complexes comme la paroi des fruits et des légumes) dans le côlon. Il joue également un rôle bénéfique dans le système immunitaire et nous défend face aux micro-organismes pathogènes. 

Le microbiote intestinal a une grande influence sur la taille des villosités et bon fonctionnement de l’intestin. Il est donc important de prendre soin de sa flore intestinale

Pour savoir comment rétablir sa flore intestinale, c’est par ici. Mais vous, qu’est ce qui vous intéresse comme sujet ? Faites-le moi savoir en laissant un petit commentaire ! 🙂

microbiote ou flore intestinale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.